Étiquettes

, , , , , ,

Aujourd’hui, je me suis dit que j’allais parler d’un produit que j’utilisais en France dans les gâteaux mais que je ne trouve pas aux Etats-Unis. Il s’agit du pralin.

Le pralin est une fine poudre de noisettes ou d’amandes – ou les deux ! – caramélisées. Comme je le disais, je le trouvais facilement en supermarché en France. Vahiné et Sainte Lucie le produisent.
Vous pouvez l’utiliser dans les gâteaux, les muffins, les cupcakes… les madeleines, les financiers, etc. Il donne un petit goût de noix et sucré aux gâteaux. Comme le praliné. Si vous l’utilisez dans des recettes, pensez à retirer un peu de sucre en accord avec la quantité de pralin que vous rajoutez.

J’ai pris l’habitude de demander à ma petite Maman d’en rajouter un ou deux paquets dès qu’elle voulait m’envoyer quelque chose mais j’ai fini par me dire que je pouvais sûrement faire mon propre pralin, qui aurait probablement encore plus de goût et je pourrais en avoir tout le temps sous la main.

Donc j’ai lancé une recherche Google, et trouvé plusieurs recettes sur des blogs et me suis décidée à adapter la recette de Pierre Hermé, trouvée ici, sur le blog Le Fruit de la Passion.

J’ai utilisé à la fois des noisettes et des amandes, ainsi que de l’extrait de vanille à la place de la gousse.

Si vous voulez essayer, voici la recette que j’ai suivie, inspirée de ce blog et ce blog. Je posterai quelques recettes faisant usage du pralin, à commencer par des madeleines :-)

Vous aurez donc besoin de :
– 100g de noisettes émondées
– 100g d’amandes émondées
– 35 ml d’eau
– 125g de sucre
– 1/2 c.a.c. d’extrait de vanille

Préchauffez votre four à 170C.

Etalez les noisettes et les amandes en une seule couche sur du papier sulfurisé et faites-les griller jusqu’à ce qu’elles deviennent dorées. Sortez-les alors du four, laissez-les reposer et tiédir et mettez-les dans une casserole.

Dans une autre casserole, déposez le sucre, l’eau et l’extrait de vanille et faites chauffer jusqu’à obtenir un sirop, et jusqu’à ce que la température atteigne 121C.

Versez alors le sirop sur les amandes et les noisettes (qui sont dans l’autre casserole, vous vous souvenez ? ;-). Chauffez le tout sur feu moyen afin que le sirop puisse enrober les noix. Continuez à mélanger le sirop et les noix, jusqu’à ce que les noix caramélisent. Transposez-les alors sur une feuille de papier sulfurisé afin de les laisser durcir.

Une fois complètement refroidies, cassez-les en petits morceaux et mettez-les dans un blender. Broyez-les jusqu’à obtenir une poudre plus ou moins fine, selon vos goûts.

Une magnifique poudre!

Renversant, non ? Bon, fallait bien que je trouve une excuse pour la photo un brin inclinée ;-)