Étiquettes

, , , , , , ,

Vous souvenez-vous des bonbons de votre enfance ? Les aimez-vous toujours autant ? En manger vous rappelle-t-il de bons souvenirs ?

Les carambars font partie des bonbons préférés des enfants français. On peut toujours les acheter individuellement, pour quelques centimes d’euro, dans certaines petites échoppes ou en boulangerie, ou bien en paquet.

Le carambar n’a jamais été mon bonbon préféré, tout simplement parce qu’il s’agit en gros (j’y reviens dans un instant) d’un caramel et ça colle aux dents, et je ne suis pas fan des trucs qui collent aux dents… (oui bon, no comment ;-)

Mais ce qui rend les carambars spéciaux, c’est la façon dont ils sont faits. Avec du chocolat. Selon l’histoire

En 1954, Monsieur GALOIS, responsable de la production de la société DELESPAUL – HAVEZ et Monsieur FAUCHILLE fils, directeur de l’usine, voulant utiliser un surplus de cacao, ont l’idée d’associer le cacao et le Caramel dans une recette originale.

La légende veut qu’une des machines de l’usine se soit déréglée, donnant naissance à un bonbon d’une longueur inhabituelle. Il s’agit d’un caramel en forme de barre, que l’on baptise : CARAMBAR

Les carambars sont aussi connus pour les blagues (faciles) incluses à l’intérieur de leur emballage. Comme celle-ci :

Pour en revenir aux bonbons de notre enfance, je mangeais donc un carambar de temps à autres, mais sans plus.

Ces dernières années, une sorte de mode a émergé parmi les bloggers et maisons d’édition de livres de cuisine, pour faire des recettes avec ces bonbons. Cela s’appelle de la nourriture régressive et est parfois analysé comme un besoin de revenir aux bons moments de son enfance. Ce fut également la période à laquelle des DVD des dessins animés des années 80 sortirent. Un nom fut donné à ces jeunes adultes cherchant à revivre les bons moments de leur enfance : adulescent.

Plus que l’idée de se conforter dans ses souvenirs d’enfance, j’aimais l’idée originale d’utiliser des bonbons pour cuisiner. En fait, je n’ai jamais été une fan des bonbons de type carambar, fraise tagada, et autres gummy bears (Haribo a un choix impressionnant). J’aimais – et j’aime toujours – la beauté de ces petits bonbons : les couleurs vives et les formes amusantes.

Ma première recette avec des carambars a été un cake aux carambars et aux pommes. Ce fut immédiatement un succès auprès de ma famille, mes amis, mes collègues. Et je l’ai donc préparé plusieurs fois depuis. Le goût sucré des carambars était contrebalancé par les pommes.

Comme j’avais un paquet entier de carambars, j’ai voulu le refaire… mais il me restait de la rhubarbe au frigo et j’avais envie d’opposer le goût acide de la rhubarbe à celui sucré du cacao-caramel du carambar. Et voici donc notre recette :-) Les deux goûts sont bien reconnaissables : ils ne s’effacent pas l’un l’autre en se contrebalançant mais se complètent plutôt. Ce fut un succès à la maison :-)

Je ne sais pas par quelle sucrerie le carambar pourrait être remplacé ici, aux Etats-Unis, mais une recherche rapide sur Amazon m’indique qu’il est possible d’en commander :-)

Pour essayer, vous aurez besoin de :
– 3 oeufs
– 60 g de sucre en poudre
– 150 g de farine
– 1/2 sachet de levure chimique
– 150 g de beurre
– 20 carambars
– 10 cl de lait
– 1 c.a.c de sel
– 4-5 branches de rhubarbe

1. Commencez par préchauffer votre four à 180C et par retirer les 20 carambars de leur emballage (mine de rien ça prend du temps…).

2. Dans une casserole, faites fondre les carambars avec le lait et le beurre, à feu moyen, en mélangeant régulièrement.

Ne vous inquiétez pas si les caramels collent un peu à la casserole au début, au final vous obtiendrez une belle sauce caramel. D’où l’importance de remuer régulièrement ;-)

3. Pendant ce temps, graissez légèrement un moule à cake avec du beurre. Coupez la rhubarbe en morceaux d’environ 1 cm et déposez-les dans le fond du moule.

4. Dans un grand saladier, mélangez le sucre et les oeufs. Ajoutez la farine, la levure et le sel.

5. Lorsque la sauce caramel est prête, ajoutez-la au saladier et mélangez bien.

6. Versez le mélange final dans le moule, sur la rhubarbe. Mettez au four pour environ 40 minutes.

7. Attendez au moins 10 minutes pour démouler le cake (ne faites pas comme moi – c’est-à-dire attendre seulement 5 minutes – ou le cake risque de s’affaisser, comme sur les photos ci-dessous). Régalez-vous !