Étiquettes

, , , , , ,

Nous avons tous nos mauvais jours. Enfin, j’imagine. On se sent un peu grincheux. Un peu triste. On a le cafard. Pas trop le moral. La vie ressemble parfois un peu à un grand huit. Parfois, le temps n’aide pas non plus.

J’ai « rencontré » un de ces jours la semaine passée.

Puis le soleil s’est remis à briller. Littéralement.

Le jour suivant mon article de photos de « l’un des derniers jours ensoleillés que nous avons eus ici », New York était à nouveau ensoleillée. Magnifique.

J’adore New York. J’ai déjà mentionné ce détail. Cette ville déborde d’énergie : il se passe toujours quelque chose, il y a toujours quelque chose à faire, voir, manger, regarder, célébrer. Quand je ferme les yeux et pense à New York City, je peux entendre le bruit de la rue, sentir les odeurs (soit, bonnes et mauvaises) et ressentir la vélocité de la ville. « Suivant ! » me vient à l’esprit ;-)

J’ai de la chance car je ne vis pas très loin de New York City. Il ne m’a fallu que quelques minutes dans un Manhattan ensoleillé pour regarder autour de moi et sentir la ville me pénétrer. Et j’avais à nouveau le moral.

J’associe le mot « serendipity » – sérendipité, hasards heureux – avec New York, en raison du film et du restaurant. Entre autres.

Et pouf ! Sérendipité ! Ce soir-là, quand je suis rentrée à la maison, mon homme m’a fait remarquer que quelques jours auparavant, il m’avait envoyé une vidéo. Je ne l’avais pas encore regardée. Oups. Je suis donc allée la voir.

Je ne connaissais pas cette chanson de Garland Jeffreys, mais elle fait depuis partie de mes favorites. Moi aussi, j’aime cette « roller coaster town » :-)




A tous, une excellente semaine !