Étiquettes

, , , , , , ,

Avez-vous entendu parler de Manhattanhenge ?

Manhattanhenge est un événement se produisant deux fois dans l’année, pendant lequel le soleil couchant s’aligne avec les principales rues orientées Est-Ouest de Manhattan, à New York.

« Manhattanhenge » est un mot-valise dérivé de Manhattan, l’île où se produit le phénomène, et de Stonehenge, site mégalithique du Royaume-Uni dont l’alignement putatif des pierres avec le soleil à certaines dates est une théorie courante en archéoastronomie. On rencontre également l’expression « solstice de Manhattan » (« Manhattan Solstice » en anglais).

Le terme est popularisé en 2002 par l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson.

Neil deGrasse Tyson nous donne plus de détails sur le site web de l’American Museum of Natural History (j’avoue, je me suis exceptionnellement laissée aller à prendre la traduction Google offerte en haut à droite par le site) :

Pour 2013, ils tombent le 28 mai et le 13 Juillet, quand le soleil couchant s’aligne précisément avec la grille de rue de Manhattan, créant un éclat radieux de lumière à travers la brique de Manhattan et canyons de l’acier, illuminant simultanément sur les côtés nord et sud de chaque rue transversale de la grille de l’arrondissement. Un spectacle rare et magnifique. (…)
Pour ces deux jours, le soleil se couche sur la grille, la moitié du disque se trouve au-dessus et au-dessous de la moitié de l’horizon. Ma préférence personnelle pour les photographies. Mais le lendemain, 29 mai et la veille, le 12 Juillet, offrent également des moments Manhattanhenge, mais au coucher du soleil, vous trouverez à la place le ballon tout entier du Soleil sur l’horizon.

La première fois que j’ai entendu parler de l’événement, c’était l’an dernier, et il était trop tard pour participer. J’y étais hier (le jour précédent, il pleuvait).

Mais mes chers lecteurs, ne vous attendez pas à voir de belles photos ci-dessous, et ce pour plusieurs raisons : 1) j’aurais dû faire des tests avec mon appareil avant, n’ayant pas l’habitude de prendre des couchers de soleil ; 2) Je suis arrivée à 19h pour un spectacle qui avait lieu à 20h15, et c’était déjà un peu tard pour se positionner au meilleur endroit de 42nd St (Cf. la première photo ci-dessous); 3) il y avait beaucoup de personnes qui prenaient des photos dans la rue, aussi bien avec des iPad, que des iPhone, que de vrais appareils photo, d’où l’importance du 2).

J’avais donc choisi 42nd St car je voulais avoir la tour Chrysler sur la photo… mais bien sûr elle n’y est pas parce que j’ai dû m’avancer pour avoir la foule derrière moi et non sur les photos.

Et puis, il y avait la circulation. Toute personne ayant un jour mis les pieds à New York sait que klaxonner a beau être interdit, c’est un peu le sport local à Manhattan, sans parler des taxis qui sont – comment dire poliment… – un peu impatients. En conséquence, mettez quelques dizaines de personnes en plein milieu de la route, photographiant le coucher de soleil, et vous obtenez un concert de klaxons :-)

Le prochain Manhattanhenge aura lieu en juillet et si je peux y aller, je me préparerai un peu mieux ! En attendant, voici quelques photos de la foule et du soleil.

La foule

Ce qui aurait été l’endroit parfait était déjà complet à 19h (des arbres de chaque côté de la rue bloquaient la vue)…

…et ce n’était même plus une option à 19h45.

A partir de 19h45, tout le monde a commencé à tester son appareil en prenant des photos de la vue, la foule grossissant petit à petit. C’était plutôt rigolo, sauf pour les voitures ;-)

Toutes ces photos ont été prises avant le spectacle.

Le soleil

Et voici mes ridiculement mauvaises photos du soleil. J’ai même dû les retoucher un peu sur Photoshop. Soupir. La prochaine fois, je ferai mieux !

[cliquez sur les photos pour un plus grand format]

En tout cas, c’est un événement à ne pas manquer si vous êtes à Manhattan ce jour-là et que vous avez le temps de venir l’observer. Le spectacle est magnifique !

Et voici probablement ma photo préférée de la soirée d’hier, prise à la fin :

[cliquez sur la photo pour un plus grand format]

Est-ce que je vous ai dit que j’adorais New York ?